Les pièges de l’achat à l’étranger

acheter immobilier etranger

Il est possible de faire des bonnes affaires à l’étranger, mais il y a quelques pièges à éviter afin que cela ne tourne au cauchemar.

Le premier conseil est de ne pas se précipiter, vous allez souvent vous retrouver en terrain inconnu. Évitez de vous engager dans des démarches compliqués
dans un pays que vous n’avez visité qu’une fois pendant les vacances et dans lequel vous n’avez pas de contacts ou d’attaches solides.

La transaction

Chaque pays a ses propres procédures en ce qui concerne la transaction, il n’est pas rare de devoir faire appel à un avocat spécialisé. Le meilleur moyen de se renseigner auprès d’un notaire français qui a des correspondants dans le pays dans lequel vous souhaitez investir. Un autre moyen est de visiter une agence immobilière locale et de lui demander les documents dont elle a besoin lorsqu’un acheteur étranger veut acquérir un bien. Si elle a déjà une checklist complète des documents, il y a de grandes chances qu’elle soit habituée a traiter avec des investisseurs étrangers : demander lui de suivre une transaction effectuée par un étranger pour noter les différences et les points importants de la procédure. Un point à bien vérifier, certains pays n’ont pas de délai de rétractation…

Droit du bien et taxation

La plus grande partie du droit du bien sera obligatoirement locale mais il est possible, en cas d’accord avec le France, de bénéficier du droit de succession et du droit fiscale français.
Vérifiez les obligations du vendeur et les clauses de garanties légales en vigueur dans le pays, les clauses particulières et frais propres aux copropriétés. N’oubliez pas de contracter une assurance localement et renseignez vous sur les prix qui peuvent être dans certains pays prohibitifs…

Financement

Même si les banques françaises ont de sérieuses réserves lors de l’investissement immobilier à l’étranger, c’est le meilleur moyen d’obtenir un faible taux
de crédit et d’éviter les surprises de frais cachés. Présenter un dossier solide et montrez que vous connaissez le pays, les lois sur l’immobilier et son marché.
N’hésitez pas à aller voir plusieurs banques pour exposer votre projet, soyez persuasif et démontrez que vous avez dégotté une bonne affaire ou que c’est le moment
opportun pour faire une affaire.

 

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous pourriez être interressé par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *